Life & Style

Croqueuse de diams

Le Soleil est de retour dans la capitale. Il brille, il sublime, il fascine. J’aime mes rencards avec le Soleil. Nos têtes à têtes ne sont jamais houleux. Je suis toujours ravie d’atteindre les vertiges d’une surexposition lorsqu’il triomphe à son zénith. Une belle journée se place toujours sous les meilleurs auspices. Le déjeuner des femmes Eternamé couronne définitivement celle-ci d’un halo magique, d’un puissant signe aussi étincelant qu’un précieux gemme. Je reste quelques instants sur le trottoir de la rue Marot parce que je ne me résous pas à interrompre violemment Rihanna d’un geste sec et inélégant. La voix rocailleuse de Riri hurle à cet instant précis we are beautiful like diamonds in the sky.  Mes oreilles perçoivent le message. Comment ne pas croire à l’énergie ? A la synchronicité ? La star achève enfin sa chanson calibrée pour les oreilles standard.

Laissons donc enfin place à l’exceptionnel. Le mardi, le boudoir Eternamé s’anime d’une superbe ruche de femmes venues d’horizons divers. La créatrice reine, Sarah Besnainou reçoit des femmes à son image, féminité maîtrisée, allure contemporaine au style de vie à la fois cosmopolite, parisien et international. Nous déjeunons autour d’une table merveilleusement dressée où des orchidées, aussi fraîches que l’aube, serpentent de leur beauté l’art de cette table éphémère, ce petit plaisir visuel possède un charme indescriptible. Et, oui, ça en met plein la vue ! Brillamment, ça en jette ! Les convives, sont d’élégantes working-girls à l’appétit d’oiseau. Pas moi. Je n’ai jamais eu peur d’engloutir au cours du même repas plus de calories que contient à lui seul un gâteau d’anniversaire. La tuerie au chocolat a le bon goût de l’enfance, sa teneur calorique rivalise certainement avec le nombre minimum de carat requis pour une création de haute joaillerie Eternamé. Une part de ce délicieux diamant rond, revient à croquer dans le moelleux capitonné d’un écrin tendu de velours. Il faut vraiment faire la fine bouche pour ne pas se laisser tenter par l’un de ses rubis cernés de diamants trônant fièrement sur des macarons aux fruits rouges. La gourmandise n’est pas un péché. Qui mangera vivra. Le minimalisme ne mène pas à la félicité. Qui bagouse au doigt frimera. D’ailleurs d’iridescents Smarties ornementaux, forcément argentés, sont nonchalamment disposés sur la table. La présentation des bagues est tout aussi raffinée.

Le port de pierres précieuses influe positivement le karma, ce qui laisse deviner un beau présage. Shine bright like a diamond, Rihanna a décidemment bien raison.

 

www.etername.fr

Postez un commentaire

Exprimez-vous!